Comment partir à la recherche d’idées pour votre futur dessin zen

Chaque étape de la création doit être source de plaisir … et regarder des livres d’images sur la faune et la flore aquatiques, notre thème, est la première.

Observer et prendre des notes est l’étape suivante. Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec les croquis, surtout pas de panique ! Prenez simplement une feuille de papier calque pour reproduire les éléments qui vous intéressent. Ou bien esquissez tout d’abord au crayon et repassez ensuite au feutre les traits les plus significatifs.

Inspiration aquatique - 1

Inspiration aquatique - 2

Mais comment sélectionner parmi tous les éléments qui nous plaisent ceux qui feront d’excellents motifs zen ?

Les bons motifs zen répondent aux caractéristiques suivantes :

  • La simplicité : Tous les motifs doivent être faciles à dessiner … y compris ceux qui paraissent complexes au premier regard (n° 3 et n° 12)

Ils doivent également répondre à au moins un de ces critères :

  • La répétition : Les motifs sont constitués de petits éléments répétés, juxtaposés (n° 16 et n° 18) ou superposés (n° 17) destinés à couvrir une surface de forme variable.
  • L’emmêlement : Les motifs se croisent et s’emmêlent. On dessine du premier plan vers l’arrière en veillant bien que les traits ne se coupent pas pour donner l’impression de profondeur (n° 9)

En commençant la prise de notes au crayon on s’aperçoit ensuite en repassant les traits au feutre que certains motifs ne répondent pas aux critères de dessin zen : ils ne sont pas simples à dessiner, à répéter ou à emmêler … comme les poissons !

Ainsi, on aura un choix à faire :

  • un pur dessin zen d’ambiance aquatique, abstrait et sans poissons,
  • ou alors représenter des poissons, ajouter une touche de figuratif à notre dessin zen … en sachant que ce sera une petite difficulté pas très zen.

Comme je n’aime pas choisir l’un ou l’autre quand je peux avoir les deux, je dessinerai des carrés d’inspiration aquatique avec des petits poissons et d’autres sans.

(à suivre !)

 

 

Découvrez le thème choisi pour ce tout nouvel atelier du blog

Avez-vous remarqué que le mot « inspiration » a deux sens différents ?

  • l’inspiration qui consiste à faire rentrer l’air dans ses poumons, autrement dit à apporter l’élément essentiel pour nourrir son corps,
  • et l’inspiration qui fait naître l’enthousiasme créateur, une idée, un sentiment … et qui nourrit l’esprit.

La respiration se fait naturellement, sans aucun effort particulier de notre part.  Il en est de même des sensations, des idées qui surviennent spontanément dans notre esprit.

On peut cependant stimuler son imagination vers une direction choisie. C’est la toute première étape du processus créatif.

C’est aussi la toute première étape d’un projet que je vous propose de réaliser ensemble, pas à pas. L’objectif est que chacun réalise son oeuvre d’art dans un format allongé de même type que la bannière (voir ici) et dans un même thème.

Il faut bien sûr que le thème soit suffisamment vaste et offre des possibilités variées, voire illimitées, pour qu’on puisse créer autant de carrés et autant de motifs zen qu’on le désire sur le sujet, sans se lasser et se répéter.

Le thème de ce premier atelier que je vous propose et qui répond à ces critères est donc ………………………… roulements de tambour !

AMBIANCE SOUS-MARINE

La première étape est de s’imprégner de ce monde inconnu.

Le mieux pour ça est de feuilleter un livre d’images. Je suis allée à la bibliothèque et j’ai emprunté trois livres que voici :

Inspiration aquatique

Vous remarquerez que ces livres traitent de la vie sous-marine, le sujet, … mais que je suis sur le point de mélanger vie sous-marine des tropiques et méditerranéenne.

Il n’y a aucune limite à l’imagination et aucune contrainte à l’art et c’est le message important que je souhaite vous faire passer aujourd’hui, si vous décidez de participer à cette aventure aquatique.

Le meilleur moment pour regarder un livre d’image est, pour moi, le soir installée confortablement sous la couette, bien détendue, avant de m’endormir. Ainsi, je vais feuilleter le premier livre tranquillement en laissant une petite parcelle de mon esprit branchée sur le mode dessin zen pour noter d’un petit papier et retrouver facilement les pages dans lesquelles j’aurais repéré de magnifiques futurs motifs zen.

C’est la première étape de l’atelier « ambiance sous-marine » … et je vous souhaite un très bon moment zen à regarder votre livre d’images.

La nouvelle bannière du blog est arrivée !

Bannière - article

Et voilà ! la nouvelle bannière est en place !

Elle m’évoque un jardin imaginaire et fabuleux et l’envie était grande d’y faire évoluer fées et lutins, papillons et libellules …

Il m’aura fallu un peu plus de temps que prévu pour la réaliser. Et si je me suis grandement inspirée de « vieux » carrés, je n’ai pas eu l’impression de refaire mais bien de créer quelque chose de nouveau.

bannière - 5 carrés

J’aime bien le format très allongé du dessin 30 cm x 8 cm (sur une feuille de 50 x 25) et très bientôt, avec d’autres motifs, je créerai d’autres jardins extraordinaires et vous inviterai à créer les vôtres.

Notez que tous les motifs de la bannière sont choisis parmi les 60 motifs zen que je préfère et que je vous propose de télécharger librement en cliquant sur un des liens affichés sur cette page.

Dessin zen et art postal

De par leurs dimensions modestes, les enveloppes sont idéales pour le dessin zen. Et tous les amateurs d’art postal vous le diront, le plaisir de recevoir une belle lettre est aussi grand que le plaisir de la création et de l’envoi à un destinataire choisi.

Enveloppe coeurs

Le motif de ce carré est simple :

  • Commencer par tracer au feutre fin des bandes verticales, volontairement irrégulières, en prenant soin de ménager une fenêtre pour écrire l’adresse.
  • Faire pivoter l’enveloppe vers la droite, car tracer une ligne verticale est beaucoup plus facile et fluide qu’un trait horizontal. A cheval sur deux bandes dessiner une première accolade, puis continuer ainsi sans lever le crayon à dessiner des accolades les unes en dessous des autres. On a ainsi la partie inférieure des coeurs.
  • Une colonne de demi-cercles dans chaque bande formera la partie supérieure des coeurs.
  • Répéter ces deux étapes : accolades et demi-cercles.
  • Pour rompre l’uniformité et apporter sa petite touche personnelle, certains éléments peuvent être mis en relief.

J’aime particulièrement le coeur blanc et je pense qu’il aurait été suffisant comme unique élément à être mis en évidence. Mais voilà ! il est venu en tout dernier dans le processus … et la perfection n’est pas l’objectif.

Dessiner zen c’est aussi se laisser aller et apprécier ce que l’on a créé.

 

Dessiner des coeurs pour célébrer l’amour

Le coeur, symbole de l’amour, est le motif incontournable pour fêter la Saint-Valentin.

Il se prête particulièrement au dessin zen :

  • soit en tant que fil conducteur avec des motifs de remplissage très variés comme ici

003-GF-Happy-blue-day

  • soit en tant que motif même réalisé à l’aide de formes simples et répétitives (parenthèses, demi-cercles, etc) comme là où sur des feuilles de brouillon je me suis laissée aller, tout simplement, sans idée en tête … zen !

Coeurs 2

Coeurs 1

Inspirez-vous de ces motifs pour décorer et personnaliser votre message d’amour

… ou bien juste pour le plaisir et le bien-être que procure le dessin zen.

 

Suppression de la bannière

Je ne fais pas exception et, quelques fois, le provisoire a tendance à s’installer un peu plus longtemps que prévu. C’était le cas de la bannière que j’avais installée en attendant …

Aussi, le mieux c’est de commencer et de juste faire un tout petit quelque chose pour entrer dans l’action. Le plein ne favorisant pas la créativité, le début logique était de créer du vide, d’où la suppression de la vieille bannière.

Depuis la création du blog, mon idée, toujours la même, consiste à faire un joli montage photos d’anciennes réalisations zen. Partant de cette idée, j’ai ressorti mes carrés zen (quelques uns complétement oubliés et redécouverts avec plaisir au bout de plusieurs années) et j’en ai sélectionné cinq, alignés en bas de l’image.

Nouvelle-bannière

Et là …. lumière !!!

Je me dis : « Mais … Claudie mon amie, pourquoi t’obstiner à vouloir faire un montage photos alors que tu n’as aucun talent dans ce domaine ?

Pourquoi pas un montage-dessin plutôt. »

Et aussitôt pensé, aussitôt commencé !

Je vous montre ci-dessous l’ébauche de ce que sera sans doute la nouvelle bannière du blog Dessin Zen.

Nouvelle-bannière-esquisse

Et bien sûr je vous détaillerai les étapes de la réalisation dans un prochain article. Vous pouvez dès à présent choisir vos plus jolis carrés zen déjà réalisés qui deviendront une nouvelle création originale.

 

Même base pour des carrés zen très différents

Un même point de départ, un fil conducteur identique pour trois carrés zen :

Même fil conducteur - 1/3

Même fil conducteur - 2/3

Même fil conducteur - 3/3

C’est ce même fil conducteur qui a servi de point de départ aux 3 dessins même s’il est difficilement reconnaissable dès que la photo est orientée différemment.

Même fil conducteur

 

 

L’astuce infaillible pour réussir une composition harmonieuse et que personne ne connaît

Tous vos dessins seront encore plus zen et harmonieux si vous prenez le temps d’en soigner la composition. Il existe quelques règles de composition très simples qui font vraiment toute la différence pour la beauté d’un dessin. Je parle ici de dessin en général, que celui-ci soit réalisé sur grand ou petit format et que celui-ci soit de forme carrée ou rectangulaire.

Le dessin zen est sans doute la meilleure approche pour apprendre le dessin naturellement, pour réveiller ou se découvrir une passion artistique et révéler un style de dessin très personnel.

Le dessin zen, de par sa nature abstraite, n’est soumis à aucune règle de géométrie, de mesure, de perspective, etc, comme le sont les dessins de portraits et de paysages par exemple. Délivrés de ces contraintes, nous, dessinateurs zen, profitons pleinement du plaisir de dessiner et accueillons avec bonheur le résultat parfois surprenant de notre spontanéité.

Ainsi, la spontanéité est notre guide et seuls nos yeux sont juges. Et, contrairement aux idées reçues, nos yeux ne perçoivent pas la rigueur et la régularité des traits et des formes comme étant harmonieux. La principale raison est que la perfection n’existe pas dans la nature.

Quand on dessine on a souvent tendance à bien cadrer et centrer notre sujet. Le milieu de la feuille attire l’oeil et en tant que dessinateur débutant nous sommes tentés de commencer notre dessin ici et d’y placer l’élément principal. Ce qu’il faut savoir c’est que l’observateur (qui n’est pas forcément le dessinateur !) sera lui aussi attiré par cet élément central et que son oeil ne pourra plus circuler librement dans le dessin pour en percevoir l’ensemble. Il en est de même pour la symétrie d’un point, d’une ligne ou d’une forme.

Pour que la composition d’un dessin soit harmonieuse, c’est-à-dire agréable à l’oeil, il suffit donc de déceler les symétries, les régularités et les égalités et de légèrement les estomper, les corriger ou les supprimer.

C’est pourquoi l’astuce infaillible de composition harmonieuse que je vous propose peut se résumer en un mot : inégalité !

Comme je suis toujours en pleine réalisation de cartes de voeux, je vais prendre l’exemple des boules suspendues pour illustrer mes propos.

Boules-suspendues

S’agissant d’éléments semblables (des cercles) il importe d’autant plus de veiller à ce principe d’inégalité. Ainsi pour une composition harmonieuse je trace le fil conducteur, l’ébauche de mon dessin, au crayon de la façon suivante :

  • Pas d’élément central, donc pas de fil de suspension au milieu du carré ;
  • Afin d’éviter toute symétrie et régularité, il est préférable de choisir un nombre impair de motifs ;
  • Les intervalles entre les fils de suspension seront tous différents ;
  • Les fils de suspension auront également des longueurs différentes ;
  • Et les boules seront bien sûr de diamètres différents.
  • Pour tous ceux qui ont souri en comptant les boules du dessin … à noter également que le chevauchement de deux boules crée une forme particulière qui ressemble à un 8 et qui n’est donc plus perçue comme deux cercles distincts. Le chevauchement de motifs apporte ainsi une petite touche d’inégalité et de différence en plus.

Vous l’avez sans doute déjà remarqué auparavant, même quand on « sent confusément que quelque chose cloche » dans le dessin, on ne sait pas vraiment quoi et on se trouve donc dans l’incapacité d’améliorer le dessin, d’évoluer et de progresser dans sa technique.

Mais maintenant, ce qui était peut-être un frein à votre créativité hier, aujourd’hui n’existe plus. Et, comme il est préférable d’essayer et se rendre compte par soi-même, j’ai préparé une petite composition (encore des boules suspendues !) pour que vous vérifiez cette méthode tout en vous amusant.

Dites-moi dans les commentaires si vos yeux jugent la composition ci-dessous harmonieuse ou non ? Et si non, pourquoi ?

Composition harmonieuse ou pas

 

Bonne année 2016

Bonne année 2016

C’est de tout coeur que je vous souhaite à tous une très belle année 2016 !

Ensemble nous en ferons une année zen et créative !

Quelques motifs de saison … Noël approche !

P1010341

Noël et le jour de l’an approchent à grands pas et il est temps de réaliser les nombreuses cartes de voeux (et enveloppes) que j’adresserai bientôt à ma famille, mes amis, mes proches.

Pour prendre plaisir tout au long de la réalisation, j’ai commencé à créer quelques modèles de base qui varieront et se transformeront facilement selon le choix du feuillage, la taille, la disposition et surtout le décor des boules. Changer juste un petit détail fera ainsi de chaque carte une pièce unique.

P1010360

Les boules de Noël sont aussi une belle occasion pour vous familiariser et vous entraîner à dessiner les motifs expliqués dans le recueil gratuit de plus de 60 motifs zen.

Prenez grand plaisir au dessin zen !!!